Un meuble de toilette

exemple de meuble wcDisposer d’une grande salle de bains, un rêve pour nombre d’entre nous mais une heureuse réalité pour Mme et Mr Jean­-Jacques Durand.
Bénéficiant de 11 m2 de superficie, ils ont conçu et implanté en épi un meuble à deux vasques en complément de la baignoi­re et de la douche.

Ce meuble original se présente sous la forme d’un bloc cubique, formant rangements, qui comporte deux vasques placées tête-bêche de part et d’autre d’un élément central Celui-ci se compose de deux colonnes à claire voie encadrant un miroir double face éclairé de chaque côté par des spots encastrés dans un bandeau.

• Après plusieurs schémas d’implantation, la baignoire et la douche (cette dernière cloisonnée et fermée par un rideau) ont pris place dans deux angles opposés, sur une estrade afin d’obtenir un ensemble plus harmonieux. Astuce d’aménagement, la baignoire est prolongée sur trois côtés par des tablettes triangulaires accueillant produits de toilette et objets décoratifs. Les murs et sol sont recouverts d’un carrelage de faïence blanc rehaussé de listels découpés dans des carreaux jaunes et gris.
Les meubles bas
La structure, en carreaux de plâtre (de 7 cm d’épais,) scellés à la colle plâtre, se compose de deux parois latérales échancrées dans le bas au niveau de la plinthe. Ce qui permet à l’utilisateur de faire passer l’extrémité de ses pieds sous le meuble. Une cloison intérieure, également en carreaux de plâtre, sépare le bloc pour former deux volumes d’égale valeur.

• Les rangements sont chacun garnis de deux tablettes (intermédiaire et inférieure) qui reposent sur des tasseaux vissés chevillés à l’intérieur des parois. Leur façade, reçoit un bandeau en mélaminé, fixé comme les tablettes par des tasseaux vissés-chevillés dans les parois, et une tapée centrale assemblée par tourillon nagé au bandeau et à la tablette inférieure.

• Articulées sur des charnières à demi recouvrement, deux portes munies de poignées boutons et de loqueteaux magnétiques assurent la fermeture de part et d’autre. Comme les étagères, elles sont découpées dans des panneaux mélaminés double-face dont les chants apparents sont recouverts de bande thermocollante, simple à appliquer au fer à repasser.

• Vissé-chevillé sur les parois, le plan de toilette est un panneau de contreplaqué « marine » de 20 mm d’épaisseur dans le­quel sont découpées les fenêtres d’encastrement des vasques.

L’élément central

Les colonnes et tablettes sont elles aussi découpées dans du mélaminé double-face. Chaque colonne comprend deux éléments verticaux (un ados et un ban­deau) entre lesquels sont fixées, par tourillons collés, deux tablettes trapézoïdales. Sous la tablette inférieure est aménagé un caisson de même forme, dont les côtés sont assemblés par tourillon nage après biseautage des chants à 45°.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *