Une douche sur mesure

Cette cabine de douche fait partie d’un programme de rénovation consistant à créer une salle de bains dans un local en soupente. Vous pouvez sans problème vous en inspirer pour réaliser une installation similaire.

cabine de douche

Si la cabine doit prendre place sous un plafond de hauteur courante, vous avez tout intérêt à acheter un ensemble prêt à monter. Solution la plus simple et la plus économique, on en trouve à moins de 2 000 F avec receveur, robinetterie, parois en vitrage acryl ou verre trempé sur profilés d’alu (arrivées d’eau et évacuation sont en sus). En revanche dès que l’implantation sort de la norme, le sur mesure s’impose (Algue, Atmo, Duscholux, Flair … et GSB). Mais le prix peut passer du simple au double, et plus encore.
Pour une esthétique plus dépouillée, vous pouvez acheter un receveur séparément et l’équiper de parois en verre trempé, commandées à vos dimensions en GSB (c’est notre cas). Toutes les fantaisies sont alors permises, pour un prix plus avantageux que de nombreux modèles sur mesure : 1 500 F pour une paroi de 180 x 80 cm en 6 mm d’épaisseur, auxquels s’ajoutent le biseautage des chants (37 F/m), les perçages pour les charnières (40 F le trou jusqu’à 20 mm de diamètre), les joint et la quincaillerie. Notez cependant qu’une telle commande peut exiger quelques semaines de délai.

Descriptif

Installée dans un angle de mur, notre cabine est pourvue d’un large receveur (90 x 90 cm) monté sur pieds métalliques réglables. L’évacuation se compose d’une bonde siphoïde en polypropylène blanc associée à une canalisation en PVC φ 40 mm (Geberit, Nicoll, Wirquin… et GSB). Un socle de béton cellulaire carrelé habille le receveur sur ses deux côtés extérieurs. Celui-ci est surmonté de deux parois: l’une fixe, l’autre articulée par des charnières spéciales.

Peut-on fumer l’e-cigarette dans les lieux publics ?

Depuis quelques années, les fumeurs de cigarette classique n’ont plus le droit d’en griller une dans les endroits dédiés à l’usage collectif tel que les restaurants, les casinos, les discothèques et les cafés. De même, la loi interdit de fumer dans les locaux utilisés comme bureaux ou destinés à une utilisation commerciale. Pour leur part, les consommateurs de la cigarette electronique (également lecteurs de Vapofil.fr) peuvent continuer à fumer dans ces endroits puisque les lois ne précisent pas s’il est interdit ou non de vapoter dans les lieux publics.

Les lois encadrant le vapotage

loi francaise

En début d’année, le rapport Dautzenberg imposait aux consommateurs d’e-cigarette de ne pas fumer dans les lieux publics, mais comme le produit ne dégageait pas la même fumée nuisible que la cigarette classique, il peut encore être fumé dans les lieux ouverts tout comme les lieux de travail. Seuls les gérants et les employeurs peuvent alors contraindre leurs employés et leurs clients à ne pas fumer dans leurs locaux ou leurs cafés. En effet, ces derniers sont tenus par la loi à une « obligation générale de sécurité ». En clair, faute de législation précise, le vapotage est encore admis dans les lieux ouverts et fermés.

Pourquoi peut-on continuer à vapoter dans les lieux publics ?

L’e-cigarette a été annoncée comme étant la solution idéale à ceux qui souhaitaient continuer à fumer sans ressentir les effets néfastes de la nicotine. En effet, la vapeur qu’il dégage n’est pas toxique pour les autres contrairement à la fumée de la cigarette et c’est notamment sur ce point qu’il peut être fumé dans les endroits publics. Ainsi, il sera possible aux vapoteurs de demander gentiment aux propriétaires des lieux et à ses voisins s’ils peuvent en griller une en leur précisant qu’il n’y a aucun risque de tabagisme passif.
La cigarette électronique est proposée dans divers dosages de nicotine, mais même avec des doses élevées, le fumeur ne risquera pas d’ennuyer ses voisins, car ce ne sera pas de la fumée qu’il éjectera, mais de la vapeur inoffensive. L’e-cigarette fonctionne notamment avec une cartouche d’eliquide qui se compose d’arômes de tabac, de vapeur d’eau et de glycol ou de glycérine végétale. Si pour sa part, la cigarette classique contient plus de 5000 composants toxiques, il n’en est rien pour l’e-cigarette et c’est cette absence de toxicité qui lui permet d’être fumé dans les lieux publics sans que cela ne gène les autres.

Peut-on vapoter en avion ?

avionIl est également possible de fumer dans les avions, mais avant d’en griller une, il convient de demander l’autorisation à l’équipage de bord au risque d’être mal vu. Même s’il n’est pas aussi toxique que la cigarette normale, il reste que sa forme peut induire en erreur alors, il est plus judicieux de prendre ses précautions avant de l’allumer.

Peut-on fumer l’e-cigarette dans un café ou un bar ?

La réponse est oui, car pour de nombreuses enseignes, fumer une cigarette électronique s’apparente à ne pas fumer du tout vu qu’il n’y a pas de tabagisme passif. Mais avant de l’utiliser, il vaut mieux demander l’autorisation auprès du personnel ainsi que des voisins puisque ces derniers risqueraient de ne pas accepter la requête, ne connaissant pas les spécificités de l’e-cigarette.
Si l’utilisation de l’e-cigarette est sujette à controverses, il reste qu’elle ne dérange personne, car elle ne dégage pas de la fumée, mais de la vapeur qui se dissipe en moins de deux secondes, ce qui n’est pas du tout toxique pour la santé. Elle pourra donc être fumée avec aise dans les différents lieux publics.

Les SSM existent, on les a testés !

Annoncés depuis plus d’un an, les objectifs Minolta SSM sont enfin disponibles, Même si leur arrivée est très tardive sur le marché, certains pourraient bien être tentés d’accéder à cette technologie dont les pros ne peuvent aujourd’hui plus se passer.

La technologie « sonique », longtemps réservée aux objectifs Canon, continue sa généralisation sur les optiques 24×36. Après Sigma et Nikon, voilà que Minolta propose aujourd’hui deux objectifs SSM (Super Sanie Motor). Les bénéfices en termes de silence et de rapidité de mise au point de ces moteurs sont stupéfiants. Mais, pour l’instant, seuls les plus fortunés des possesseurs d’appareils Dynax sont concernés puisque les deux premiers objectifs de cette série appartiennent à la gamme pro « G ».

Super sonic Motor

enseigne de Nikon

On connaît bien, maintenant, le principe de fonctionnement de ces objectifs. À la place d’un classique moteur dont le rotor entraîne, via une pignonerie plus ou moins bruyante, le ou les groupes servant à effectuer la mise au point, un moteur sonique utilise un champ électromagnétique qui déforme très légèrement des éléments piézo-électriques pour déplacer les lentilles. L’absence de toute mécanique supprime presque totalement le bruit de mise au point et le système est pratiquement exempt d’inertie. Le démarrage et l’arrêt du moteur sont donc quasi-instantanés. Ces moteurs sont de plus très rapides et assez compacts. Pour contrôler le déplacement des blocs optiques, Minolta a également intégré à ses objectifs SSM des capteurs MR (Magneto Resistive) de haute précision pour assurer, en pilotant en retour la rotation du moteur sonique, une grande précision à la mise au point. Comme tous les objectifs Minolta récents, les SSM sont évidemment « D » : ils transmettent aux boîtiers modernes l’information de distance qui permet d’affiner le calcul de l’exposition en lumière continue comme au flash (mesure ADI). Minolta a en revanche conservé le système mécanique de fermeture du diaphragme.

Compatibilité

La compatibilité avec le Dynax 7 et les reflex postérieurs à ce dernier est totale: les possesseurs de Dynax 4, 5 et 3L, même s’ils ont peu de chances d’être concernés par ces objectifs, peuvent donc utiliser les SSM sans problème. En revanche, les pros travaillant avec un Dynax 9 (qui font, par nature, partie du cœur de cible) ne le peuvent pas: leur appareil est totalement incompatible au niveau des données échangées entre le boîtier et l’objectif! Seule la mise au point manuelle est accessible… Heureusement, un correctif est prévu. Ainsi, toute personne achetant un objectif SSM aura droit à une mise à niveau (gratuite) de son Dynax 9 pour pouvoir utiliser pleinement ses objectifs. Il suffit pour cela de renvoyer au SAY Minolta France son Dynax 9 accompagné de la facture d’achat et de la carte de garantie de l’objectif SSM pour en bénéficier. Bonus: la modification permettra de plus au Dynax 9 de bénéficier de la mesure ADI (avec les objectifs « D ») en mode manuel. Notons pour finir que MinoIta proposera sous peu des téléconvertisseurs Apo (D) JAx et 2x compatibles avec ces deux premiers objectifs SSM.

A savoir en pratique

Les objectifs disposent de deux modes DMF : « Std » (Standard) et « F Time » (Full Time) qui gèrent cette retouche manuelle du point. Globalement, le mode Std permet d’affiner la mise au point lorsque le système AF a « accroché » un sujet tandis que le mode F Time commute l’objectif en mise au point manuelle dès que l’on tourne légèrement la bague. Lorsqu’on combine ce système aux modes AF (Continu C, Single S ou Automatique A) de l’appareil, les choses se compliquent comme le montre le tableau ci-dessous. La version anglaise du mode d’emploi que nous avons réussi à nous procurer in extremis indique d’ailleurs que le mode Std ne doit pas être utilisé en mode AF-C. De nouvelles habitudes à prendre pour les Minoltistes pros !